Festival Halleluya: la fête de la miséricorde en Terre de la miséricorde.

Depuis presque 20 ans, le festival Halleluya est connu comme le plus grand festival d’art pluridisciplinaire* du Brésil, invitant les jeunes à avoir une expérience avec Dieu par le moyen de l’art, des sports, d’enseignements et de célébrations eucharistiques. Mais un des principaux points de l’évènement est l’accès au sacrement de réconciliation dans “l’espace de la miséricorde” construit annuellement à Fortaleza – Ceará/Brésil, où est né le festival, et où ont été reçues presque trois mille confessions.

eSPAÇO-DA-MiSERICORDIA-3Cette année, l’espace gagne une dimension plus grande au Halleluya, qui se définit comme la fête de la miséricorde, en ce Jubilé Extraordinaire de la miséricorde, en ces terres où Jésus a voulu donner au monde de connaître Sa miséricorde par l’intermédiaire de Sainte Faustine Kowalska, canonisée par Saint Jean-Paul II, saint patron des JMJ. Avec plus de 15 représentations de musique, théâtre et danse, le Festival offrira des espaces pour des enseignements, des confessions, la prière, le conseil, et adoration du Saint Sacrement.

Pendant les JMJ 2016, il y aura des prêtres disponibles pour des confessions, dans les langues les plus présentes chez les pèlerins de l’évènement : portugais, anglais, polonais, français, espagnol et italien. Certain de ces prêtres sont missionnaires de la miséricorde. Ils ont obtenu cette année l’autorisation du Pape de pardonner les péchés qui avant ne pouvaient être confessés qu’auprès des évêques. L’espace sera ouvert durant tout l’évènement, qui se déroulera du 27 au 29 juillet, sur la place Szczepanski, à Cracovie.

Jean-Paul II, pape de la miséricorde, et la vocation Shalom

Pour la communauté Shalom, organisatrice du Halleluya, réaliser pour la première fois ce festival en Pologne a une importance spéciale, car c’est aux pieds du polonais Jean-Paul II qu’est née l’inspiration de Dieu pour le charisme. Le 9 juillet 1980, Moysés Azevedo Filho, âgé de 20 ans, a été invité à offrir quelque chose au souverain pontife durant l’offertoire de la messe célébrée par le pape à Fortaleza, durant le Xème Congrès Eucharistique National. En priant, Moysés a décidé d’écrire une lettre dans laquelle il offrirait sa vie pour l’évangélisation des jeunes.

Exactement deux ans plus tard, avec l’inspiration de faire, avec ses amis, une sandwicherie pour évangéliser, est née ce qui est aujourd’hui la communauté Shalom, qui a pour principale mission d’amener l’Homme à une expérience avec le Christ ressuscité, et en particulier les jeunes les plus éloignés de Lui. Elle répond aussi à l’appel du Pape Benoît XVI durant la messe d’approbations définitive des statuts de la communauté “Soyez des instruments joyeux de la miséricorde de Dieu”. Après 34 ans depuis sa fondation, Shalom est présent dans tous les états du Brésil et dans plus de 20 pays, y compris la ville de Cracovie, qui accueille les JMJ 2016.

* (initialement, Festival d’arts “intégrés”, terme du ministère de la culture du Brésil et du secteur culturel de l’état du Ceará).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *