Formation

« Allez à Joseph »

Les trésors conservés dans le coeur de Saint Joseph.

Le pharaon dit à ceux qui vivaient la famine en Égypte : « Allez à Joseph et faites ce qu’il vous dira » (Gn 41,55). Et Joseph, l’intendant du royaume, la personnalité la plus importante après le pharaon, dont il garde les trésors, distribua les biens accumulés au moment de l’abondance.

Joseph d’Égypte est la préfiguration de celui à qui Dieu a voulu confier ses trésors les plus précieux : Jésus et Marie. En cela, nous voyons le privilège sans précédent reçu par saint Joseph. Dieu lui-même a voulu se soumettre à ce saint singulier ! Saint Joseph est, avec la Vierge Marie, le premier dépositaire du mystère divin1.

Les trésors et les mystères divins sont conservés dans le secret du cœur de saint Joseph. C’est pourquoi sainte Thérèse, comme tant d’autres saints, le désigne comme le maître de la vie intérieure : «Que celui qui n’a pas de maître pour lui apprendre à prier prenne ce saint glorieux pour guide et il ne se trompera pas»2.

En effet, comme Joseph d’Egypte préservait le grain pour son peuple, « Saint Joseph reçut le pain vivant du ciel pour le conserver pour lui et pour le monde entier »3. Il est le serviteur fidèle et sage que le Seigneur a établi sur les membres de sa famille, pour les nourrir en temps voulu4.

« Allez à Joseph » – nous dit le Magistère de l’Église et les saints nous le répètent5. Après la Vierge Marie, il n’y a jamais eu et il ne pourra jamais y avoir de saint comparable à ce glorieux patriarche. Saint Grégoire de Nazianze dit que le Seigneur a réuni en Joseph comme dans un soleil tout ce que les saints ont de lumière et de splendeur6.

Selon le pape Léon XIII, Saint-Joseph participe de manière singulière, à travers le lien conjugale, à l’exaltation de la Vierge Marie. « Il n’est pas douteux qu’il ait approché, plus que personne, de cette dignité suréminente par laquelle la Mère de Dieu surpasse de si haut toutes les autres créatures. »7.

Parmi les cadeaux incomparables que saint Joseph a reçus dans son mariage plus que chaste avec la Vierge Marie, le plus sublime est sans aucun doute la paternité de Jésus. « En raison de ce mariage fidèle, ils méritèrent tous les deux d’être appelés les parents du Christ, non seulement elle, d’être appelée sa mère, mais lui aussi, d’être appelé son père, de même qu’époux de sa mère, car il était l’un et l’autre par l’esprit et non par la chair. »8.

Le glorieux Joseph, époux de Marie et père de Jésus, s’impose parmi tous les saints par sa sublime dignité. C’est la raison de l’efficacité particulière de son intercession devant Dieu, comme en témoigne sainte Thérèse de Jésus :

Je ne me souviens pas de lui avoir jamais rien demandé, jusqu’à ce jour, qu’il ne me l’ait accordé. C’est une chose merveilleuse que les grâces insignes dont Dieu m’a favorisée, et les dangers tant du corps que de l’âme dont il m’a délivrée par la médiation de ce bienheureux Saint. […] Notre Seigneur veut nous faire comprendre que, s’il a été soumis sur la terre à celui qu’il appelait son père, parce que c’était son gouverneur qui pouvait lui commander, il défère également au Ciel, à toutes ses suppliques9.

Tournons-nous vers Joseph ! Tournons-nous vers sa puissante intercession ! Entrons dans le mystère caché de son cœur et découvrons à travers cet excellent maître les trésors du Verbe incarné et de sa Très Sainte Mère, les grâces de l’intimité avec Dieu, les richesses de la vie intérieure.

____________
1 Cf. Saint Jean-Paul II, Redemptoris custos, 5.

2 Livre de la vie, chapitre 6, paragraphe 8.

3 Saint Bernard, Omelia super “missus est” 2, 16.

4 Cf. Mt 24, 45.

5 Voir les documents pontificaux suivants : Redemptoris Custos, du Pape Jean-Paul II; Quamquam Pluries, du Pape Léon XIII; Inclytum Patriarcham, du Pape Pie IX; Quemadmodum Deus, du Pape Pie IX; Bonum Sane, du Pape Benoît XV; Le voci, du Pape Jean XXIII.

6 Cf. Gasnier Michel, Les silences de saint Joseph, Ed. Palabra, Madrid, 1980, p. 207.

7 Quamquam Pluries.

8 Augustin dans Redemptoris Custos, 7.

9 Livre de la vie, chapitre 6, paragraphe 6.


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *