Pessoa em oração, representando o dom do discernimento dos espíritos.
Formation

Dons de l’Esprit Saint : Don du discernement

Les charismes de l’Esprit, conférés à tous par le baptême et intensifiés par la Confirmation, sont également appelés dons de l’Esprit Saint. Avec ces dons, Il nous rend capables de servir l’Eglise du Christ.

Le don du discernement des esprits est une grâce qui vient de la présence de l’Esprit Saint en nous. Notre unité avec Lui, notre intimité avec Lui dans la prière. De même qu’Il nous donne des paroles de sagesse, de science, de guérison… etc., Il nous donne également le don du discernement des esprits. Don spirituel qui nous permet de discerner, d’examiner dans les autres personnes et dans la communauté ce qui est Dieu, ce qui est de la nature ou ce qui est du mal.

Ce don nous permet d’identifier quel esprit pousse ou influence une action, une situation, un désir, une décision à prendre, quelque chose qu’on nous dit ou qu’on nous offre. Comme tout don spirituel, il est en interaction avec les autres charismes et il est nécessaire pour notre vie quotidienne, notre vie de prière et pour notre apostolat.

En Gn 3,1-7, Ève ne se rendit pas compte que c’était le malin qui lui parlait, car elle ne s’est pas arrêtée pour discerner qui était celui qui lui parlait et s’il était de Dieu ; elle fut trompée par l’ennemi, et finit par commettre le péché originel de toute l’humanité. Dieu respecte notre liberté et Il a respecté la liberté d’Eve de lui désobéir et de pécher. Cela a dû être une immense douleur pour Dieu de voir Eve se faire tromper.

 

Trois grands ennemis de l’âme

Saint Jean de la Croix nous enseigne que notre âme a trois grands ennemis : le monde, le démon et notre chair ; des ennemis faisant la guerre et entravant le chemin que notre âme désire suivre jusqu’à Dieu. Il est donc nécessaire d’exercer le don de discernement des esprits, l’un des canaux dont Dieu se sert pour nous aider à vaincre ces grands ennemis, qui tentent de nous confondre dans notre recherche pour connaître et vivre la volonté de Dieu.

Il faut prier et avoir une vie de louange constante et d’unité avec la Parole de Dieu et les sacrements de l’Eglise. De cette façon, nous devenons des personnes profondément unies et dociles aux motions de l’Esprit et nous ne nous laissons pas abuser. Jésus nous a enseigné : “veillez et priez, afin de ne pas tomber dans la tentation”.

Cet état d’alerte, confiant dans la miséricorde de Dieu, nous vient de la louange constante, de la prière quotidienne, de l’étude de la Parole de Dieu, de l’obéissance à l’Eglise, de la fréquente participation aux sacrements et de l’amitié avec la Vierge. En étant toujours vigilants, nous saurons si quelque chose vient de la volonté de Dieu, de l’ennemi, ou de notre chair.

 

Don du discernement des esprits dans le Nouveau Testament

Mt 16,16 – “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant !”. Jésus a glorifié le Père parce qu’Il discerna que c’était le Père qui avait révélé à Pierre qui Il était. Jésus conclut que la réponse ne venait pas de l’humanité de Pierre, car “sans la grâce”, personne ne pouvait dire qu’Il était le Messie.

Mt 16,22 – “Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas.” Le manque de foi, le désir de plaire, la peur ont fait entrer Satan dans la pensée et le sentiment de Pierre. Jésus discerna que ce que Pierre avait dit venait du malin.

– Lc 4,1-13; Jésus discerna que les suggestions qui lui venaient lors de la tentation au désert ne venaient pas de Dieu, mais du malin pour ruiner le plan du Père.

 

L’Esprit Saint oint les baptisés avec la même onction spirituelle de Jésus

Par le baptême tous les hommes sont régénérés dans la vie d’enfants de Dieu, unis à Jésus-Christ et à son corps qui est l’Eglise et ils sont oints par l’Esprit Saint, devenant des temples spirituels (C. L. 10). “C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps.” (1 Co 12, 13). Tous les baptisés connaissent donc “l’unité mystérieuse avec Jésus entre eux” (cf. Jn 17, 21), nous sommes tous des sarments d’une seule vigne, Jésus Christ.

En plus de jouir du baptême de l’unité avec le Christ et avec les frères, nous devenons “pierres vivantes” édifiées sur le Christ, “Pierre angulaire”, destinée à la construction d’un édifice spirituel (I Pd 2, 4ss). L’Esprit Saint oint alors le baptisé et avec cette onction spirituelle il est possible de répéter et d’assumer pour soi les paroles de Jésus :

“L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.” (Lc 4, 18-19).

L’effusion baptismale et chrismale rend le baptisé participant à la triple charge sacerdotale, prophétique et royale de Jésus-Christ en tant que membres de l’Église (C. L. 13s). Cela vient nous certifier que les baptisés sont configurés en Jésus Christ (Ph 3, 21) d’une manière totale, y compris dans toutes leurs activités (cf. Rm 12, 1s). Jésus lui-même dit : “Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père” (Jn 14, 12).

 

Notre collaboration est essentielle

Les charismes de l’Esprit, conférés à tous par le baptême et intensifiés par la Confirmation, sont également appelés les dons du Saint-Esprit. Avec ces dons, il nous rend capable de servir  l’Église du Christ à travers nos frères. Les charismes sont donc des dons puissants au service de la communauté chrétienne.

Quelques conditions pour recevoir et persévérer dans la vie charismatique : simplicité et pureté de coeur ; assiduité à la méditation sur la Parole de Dieu ; vie de prière ; désir de servir ses frères comme Jésus (Lc 22, 27) ; persévérance à recevoir des dons spirituels (rester toujours ouvert pour être des canaux d’action et de puissance de l’Esprit en nous).

Notre collaboration est essentielle. Dieu ne veut pas de nous en tant que robots agissant indépendamment de la collaboration, mécaniquement. Il respecte notre liberté et notre consentement. Si nous croyons, nous disons oui à ce que le Seigneur veut accomplir en nous. La Très Sainte Vierge Marie est le modèle d’ouverture totale : « Que tout m’advienne selon Ta parole. » (Lc 1, 38).

 

Traduction: Maylis Vigoureux

______

Bibliographie consultée

Bíblia Ave-Maria
Estudo Bíblico Enchei-vos
Carismas – Coleção Paulo Apóstolo
O despertar dos Carismas
Catecismo da Igreja Católica
Christisfidelis Laice
Como usar los carismas – Benigno Juanes
Lumen Gentium

_____

Dons de l’Esprit Saint : Le don des langues

Dons de l’Esprit Saint : Don de science


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *