Foto: Unsplash
Shalom

« Il n’y a pas de vie meilleure »

La Communauté Shalom promeut une campagne contre la consommation de drogue durant le mois de juin dans plusieurs villes du Brésil.

La drogue est une nouvelle forme d’esclavage, dénonce le pape François1. Et on le voit ! Tant de jeunes gens perdent leur liberté et leur vie, ils tombent dans le précipice de la dépendance chimique, et cela leur cause de nombreux et graves dommages physiques, psychiques, émotionnels, spirituels et sociaux.

La campagne « Il n’y a pas de vie meilleure » est née, il y a plus de 10 ans, du désir de pouvoir répondre à la dure réalité de tant d’adolescents et de jeunes touchés par le fléau de la drogue.

L’initiative est à caractère préventif et informatif sur l’usage de drogues. Les missionnaires de la communauté, les membres des groupes de prière et d’autres volontaires se rendent dans les écoles et les universités dans le cadre d’activités artistiques, sportives et de formation. L’objectif est de sensibiliser les jeunes aux dommages causés par la drogue et d’offrir à ceux qui en ont besoin la possibilité de s’en sortir, en leur présentant cette vie pleine et heureuse que seul Dieu peut donner.

L’action de la Communauté Shalom en matière de prévention et de traitement des personnes dépendantes aux substances chimiques se déroule tout au long de l’année dans le cadre du projet « Volta Israel » (« Reviens Israel »), qui regroupe des communautés thérapeutiques pour rétablir les personnes dépendantes sur la base de l’Évangile de la Miséricorde.

____

Discours, 24/11/2016

Traduction: Maylis Vigoureux


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *