Shalom

L’amour de Dieu – Moysès Azevedo

Parlons de l’action de l’Esprit dans notre vie chrétienne; d’une manière particulière, soulignant l’expérience de l’effusion ou du baptême dans le Saint-Esprit.

Moyses Azevedo
Fondateur et modérateur général de la communauté catholique Shalom
Maintien du ton familier

Cette effusion n’est pas quelque chose qui arrive une fois dans la vie et c’est tout; ce n’est que le début d’un travail que le Saint-Esprit veut faire continuellement tout au long de notre vie. Que signifie effusion ? C’est quelque chose qui déborde. Et le baptême? C’est la plongée. Plonger dans l’Esprit est une tâche de toute une vie qui commence par cette expérience vécue dans le Séminaire de la Vie dans l’Esprit Saint … C’est une tâche de chaque jour, quotidienne. Cette présence, cette puissance de l’Esprit doit être ravivée chaque jour. Cet amour divin, présent dans notre vie, désireux, attendant d’être libéré en nous, veut agir pleinement en nous, transformer, révolutionner notre vie ! Et pour que nous puissions le comprendre et le vivre mieux, et à partir d’aujourd’hui, chaque jour de notre vie, il est important d’avoir le fil conducteur du séminaire.

L’amour de Dieu
Le premier jour du séminaire, nous découvrons que Dieu est amour! Nous entendons que notre Dieu n’est pas un bourreau, ne condamne pas, n’est pas loin de nous … Mais, non seulement il aime, il est amour! Et cet amour est concret, c’est réel. Nous trouvons que Dieu aime tous le monde … Bien plus, il nous aime chacun de nous. Dieu t’aime; Il te connaît, connaît ton nom, ses yeux sont sur toi, pas pour te condamner, mais pour t’aimer.

Durant le Séminaire, nous avons également vu qu’il y a quelque chose qui empêche l’amour de Dieu d’être plein dans nos vies; nous empêche de profiter de cet amour de Dieu: le péché.

Le péché est un « non » à Dieu, à sa volonté d’amour et de salut, et « oui » à notre volonté égoïste, à nos impuretés, tout ce qui n’est pas la volonté de Dieu dans nos vies. Ne pas vouloir marcher dans les voies de Dieu, mais résister en prenant nos propres chemins. Et le salaire du péché, c’est la mort. Lorsque nous vivons dans le péché, nous avons tendance à mourir; la mort de l’âme, de l’esprit, du corps et, Dieu nous délivre de la mort éternelle. Le péché ne rend personne heureux. Il ment. Et le diable, qui est le père des mensonges, fait de fausses promesses de bonheur, mais ne mène qu’au désespoir, au découragement, à l’indifférence et à la mort.

Pourtant, même en entendant le « non » que cet homme lui a dit – même en voyant le monde créé par le « non » de l’homme à Dieu, le monde de l’injustice, la mort, la guerre, la pauvreté, la misère. de misère, d’avortement, de divorce et de tant de maux – Dieu n’a pas manqué d’aimer l’homme. Au contraire, « Dieu a tant aimé l’homme qui l’a envoyé, lui a donné son propre Fils, Jésus Christ », non pas pour nous condamner, mais pour nous faire sortir de cette boue du péché, pour nous apporter la vraie vie. Jésus lui-même dit: « Je suis le chemin, la Vérité et la Vie. Personne ne vient au Père sans passer par moi.  » Jésus est la source de la vie, le chemin de la vie, la vérité qui peut changer toute notre vie.

Il a pris sur nous nos péchés, ce qui nous séparait de Dieu. Et par sa mort sur la croix, il a payé nos péchés. Par la résurrection, il a vaincu le péché et la mort et a ouvert les portes du ciel.

Vie éternelle
Lorsque nous recevons Jésus comme Seigneur et Sauveur, il nous donne son Esprit et il commence à nous donner une nouvelle vie éternelle qui durera pour toujours. Le Saint-Esprit est le Seigneur de la vie et donne la vie éternelle. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit étaient au sein de la Trinité, et la vie éternelle, qui est l’amour divin, coulait entre eux, était là dans la communion entre eux. Alors le Père a regardé le monde et a vu le péché, le « non » prononcé par l’homme. Et il a dit: « Qui enverrais-je ? » Et Jésus dit: « Envois-moi, Père! » C’est ainsi que le Père a envoyé, par le pouvoir du Saint-Esprit, son Fils Jésus. Et que s’est-il passé? Marie, la servante du Seigneur, toute pure, chaste, conçue sans péché, reçoit la visite de l’ange et l’annonce qu’elle sera la mère du Sauveur. Et le Fils de Dieu entra dans le ventre de Marie et devint homme par la puissance de l’Esprit. Et l’Esprit faisait vivre Jésus, dans toutes ses dimensions, son travail, sa famille, ses relations. Quelle belle grâce! Cela signifie que le Saint-Esprit de Dieu peut pénétrer tous les domaines de notre vie et les sanctifier.

À un moment donné, Jésus commencera sa vie publique. L’Évangile de saint Luc (3: 24) dit que Jésus à la rencontre de Jean-Baptiste, qui est venu préparer ses voies, son précurseur, qui donné le baptême de repentance. Quand Jean voit Jésus, il prend peur et dit: «Tu viens vers moi? Tu es tellement plus grand que moi! C’est à moi de venir à toi.  » Mais Jésus dit qu’il est nécessaire que toutes les Écritures soient accomplies et que lorsque Jésus pénètre dans l’eau et prie, le ciel s’ouvre et le Saint-Esprit vient comme une colombe et repose sur lui et le Père dit: « Voici mon fils bien-aimé, en qui je mets toute mon affection. Écoutez-le.  » Les Pères de l’Église disent que le Saint-Esprit est venu sur la tête du corps mystique, qui est le Christ, pour que par la suite il soit répandu sur tout le corps, que nous sommes. Et Jésus a reçu la triple onction que chaque chrétien reçoit dans son baptême: sacerdotal, prophétique et royal.

Onction sacerdotale, prophétique et royale
Jésus est à la fois le prêtre, la victime et l’autel de la Nouvelle Alliance. L’Esprit conduisait Jésus à la prière, lui donnant de plus en plus d’intimité avec le Père, afin qu’il s’unisse encore plus dans son humanité, à la volonté du Père: le Saint-Esprit conduisait Jésus dans le mystère de la croix, où cela nous sauverait certainement, vaincre le péché, mourir, vaincre tout le mal.

À travers une prière constante dans la vie de Jésus, le Saint-Esprit lui a donné de plus en plus d’intimité avec le Père. Lorsque nous nous ouvrons à l’Esprit que nous recevons lors du baptême, il nous amène à une amitié avec Dieu, dans l’intimité avec le Père, à travers l’expérience du baptême dans l’Esprit Saint. Vous ne craindrez plus la volonté de Dieu pour votre vie, mais vous l’aimerez, car vous saurez que cette volonté est le bonheur, le salut, source de vie, même si cela peut sembler difficile. Rappelez-vous que c’est par la croix que Jésus est ressuscité et a répandu son Esprit sur nous.

Par l’onction royale, l’Esprit nous incorpore dans le corps mystique du Christ, nous donne l’autorité parce que nous sommes les fils du Roi. Quand Jésus fut oint, il partit avec une nouvelle autorité. Son pouvoir et ses dons ont commencé à se manifester. Nous le voyons entrer dans les synagogues et soigner les malades. Il a commencé à libérer les opprimés du diable, à guérir ceux qui avaient des maladies de corps et d’esprit, comme Zachée – qui était un voleur et quand il a rencontré Jésus, il a décidé de changer sa vie, de rendre ce qu’il avait volé – comme Madeleine – qui était prostituée et par le pouvoir de la Parole de Jésus, et à travers ses charismes, est libre.

A travers cette effusion, nous recevons l’Esprit en nous, avec ses dons, ses charismes.

Il nous donne ces charismes pour vaincre le mal. Le monde est un défi, pas étonnant que le diable soit le prince de ce monde. Et vous n’avez pas à aller loin pour voir cela, ouvrez simplement la télévision pour voir que le péché règne, l’adultère – nous espérons même que cela se produira dans les romans – impureté, égoïsme, injustice, misère … Et nous trouvons tout si naturel. Dieu veut transformer ce monde et nous donne donc autorité et nous remplit de ses charismes, de son pouvoir, pour libérer les cœurs captifs, faire tomber les écailles des yeux des aveugles, pour qu’ils découvrent la vraie vie.

C’est Jésus lui-même qui dit qu’il n’y a que deux chemins. L’un étroit qui mène au salut; et l’autre large qui mène à la perdition. Et c’est le Saint-Esprit qui nous convainc de notre péché, de l’ambiguïté de notre vie et nous fait décider pour Dieu, fait régner le Christ sur la convoitise de notre péché et la tentation du diable qui cherche si souvent à nous pousser au péché .

Dons et charismes
L’Esprit vient avec les dons infus, pour notre sanctification: Sagesse – fait voir les choses avec les yeux de Dieu; La Connaissance – comprendre les choses de Dieu et ne pas avoir de confusion à cet égard; Conseil – distinguer la volonté de Dieu de la mienne et de la volonté du monde; Force – soyez fort en Dieu, concentrez-vous sur lui. L’intelligence – contempler les mystères de Dieu et être transformés par lui; L’affection filiale – le don de la prière, cette amitié intime avec Dieu; La Crainte de Dieu – Respect et amour pour Dieu et abomination au péché.

L’Esprit nous donne aussi les dons ou les charismes; des dons pour le service des frères et de l’Eglise et aussi pour grandir dans la foi. Saint Paul en parle dans la première lettre aux Corinthiens (12: 1-11). La Parole de Sagesse est une inspiration qui vient du Saint-Esprit, par laquelle il nous donne la direction de marcher; c’est une inspiration, non de la chair, ni du sang, ni du raisonnement, mais de Dieu. La Parole de Science n’est pas une « prière commandée », l’Esprit inspire et montre ce qu’il fait et veut faire à travers vous, au sein du groupe de prière. La Parole de Prophétie est cette inspiration dans laquelle Dieu nous parle à la première personne. Le don de la foi nous amène bien au-delà de ce que nos yeux voient, nous fait agir avec autorité. Le don de guérison existe parce que Jésus a guéri, guéri et continuera toujours à guérir physiquement et spirituellement. Le don des miracles est ce que la nature n’explique pas, mais seul Dieu peut le faire. Quant au don des langues, c’est une chose simple, c’est une prière d’amour; quand on aime une personne, en général, il utilise un surnom amoureux, appelle son nom dans le diminutif … parce que l’amour ne s’exprime pas en mots, il commence à inventer de nouveaux mots; avec le don des langues c’est la même chose… l’amour que nous expérimentons avec Dieu est si fort que les mots humains ne le contiennent plus, alors «le Saint-Esprit vient à notre aide et commence à prier en nous d’une manière nouvelle, en mettant de nouveaux mots, gémissement inexprimable», explique Saint Paul. Et plusieurs autres dons.

Le parfum de Dieu
Jésus ressuscité monte au ciel et là, au sein de la Trinité, il est tellement rempli d’amour divin que, comme disent les Pères de l’Église, comme un vase, il se brise et répand le Saint-Esprit, le parfum de Dieu sur nous tous. Et l’effet principal de ceci est l’accomplissement de la prophétie d’Ézéchiel: « Je vais enlever votre cœur de pierre et vous donner un cœur nouveau, une vie nouvelle « . Je vais enlever ce cœur dur, vendu au péché, malheureux, qui résiste à Dieu et à ses commandements et mettrai un cœur nouveau en vous, et dans ce cœur, moi-même, par mon Esprit, le Doigt de Dieu, je vais y graver mes lois … la vie de grâce, la vie de l’Esprit jaillira en vous, un homme nouveau, une femme nouvelle renaîtra.

Cette expérience, nous avons déjà reçu dans le baptême. Mais parfois, nous ne réalisons même pas avoir reçu ce grand cadeau. Nous devons l’ouvrir, cette grâce infinie peut changer toute notre vie! Si vous voulez, aujourd’hui, une vie nouvelle, dans l’Esprit, dans la grâce de Dieu surgira en vous. Les difficultés, les défis ne disparaîtront pas comme par magie, mais vous serez un homme nouveau. Votre famille sera la même, mais vous ne serez plus le même. Le monde restera le même, mais vous n’en prendrez plus part, vous serez oint pour être témoin, en tant qu’homme nouveau, témoin de la nouvelle vie inscrite dans votre chair, dans votre regard, dans vos paroles, dans vos attitudes. Inscrit dans votre vie une nouvelle vie qui témoigne du monde que Jésus-Christ est vivant, que notre Dieu est un Dieu d’amour.
Lorsque vous avez été baptisé, le Saint-Esprit a commencé à habiter en vous, mais cela ne suffit pas, ce n’est que le début. Dieu veut tellement plus. Il veut que vous soyez remplis, trempés du Saint-Esprit, afin que les fruits de l’Esprit jaillissent dans votre vie, fruits de la paix, de la charité, de la longévité et de la générosité. Et que vous débordiez, communiquez dans votre maison, dans votre travail, autour de vous, où que vous soyez, le Saint-Esprit.

Si nous allons à la pluie avec une petite tasse de café, cela devient plein; si ça va avec un gros pitch, ça devient plein; si elle va avec un bassin, elle devient pleine; si ça va avec un camion, ça devient plein. Par conséquent, Dieu réalisera son oeuvre en vous, à la mesure où vous serait prêt à la recevoir, à la désirer. Demandez à Dieu la disposition, la volonté, le désir, la soif de Dieu dans sa plus grande mesure. Que par l’intercession de Marie, qui était avec les apôtres à la Pentecôte, nous puissions nous ouvrir largement.

Conférence donnée durant le Renascer 2000. Maintien du ton familier

 

Découvrez le Chemin de la Paix

 


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *