Formation

Le Sacré-Cœur de Jésus dans la spiritualité Shalom

En ce mois de Juin, mois consacré au Sacré Cœur dans l’Eglise Catholique, Daniel Ramos, responsable actuel de la mission de Toulon, nous parle du Sacré Cœur dans la spiritualité de la Communauté Shalom.

 

La communauté Catholique Shalom adore et vénère le Cœur Sacré de Jésus. La communauté, dans sa spiritualité, contemple le Cœur de Jésus, elle adore ce Cœur ouvert, ressuscité. Le Cœur de Jésus n’est pas seulement adoré du haut de La Croix, uniquement comme un Cœur sans vie d’où coule l’eau et le sang. Bien sur, on ne peut pas séparer la résurrection de la passion, on ne peut pas séparer ce qui a été uni dans le Cœur du Christ, c’est à dire le mystère pascal. Mais il s’agit une seule réalité, d’un amour vécu jusqu’au bout et qui intègre la mort dans la vie.

“Ce Cœur n’est pas un Cœur mort, mais un Cœur qui a détruit la mort et l’a détruit de l’intérieur car ce Cœur vit pour aimer”

Le mystère pascal, c’est cette sagesse de Dieu qui saisit le mal que l’Homme a fait. Et le vit de l’intérieur, en l’anéantissant, en transformant le mal en Chemin de Vie. Jésus a prit sur Lui le mal, le péché du monde, et l’a transformé en chemin de vie, car il n’a pas répondu au mal avec les armes du mal. Ce Cœur n’est pas un Cœur mort, c’est un cœur qui traverse la mort, la détruit de l’intérieur car il vit pour aimer. Le Cœur de Jésus c’est le lieu même de l’amour, de la révélation du Père d’amour qui révèle son visage dans Le Fils. Ce cœur doux et humble, est un coeur qui aime jusqu’au bout. La mort ne peut pas le saisir. Ce cœur débordant d’amour infini détruit le pouvoir de la mort. Un coeur qui ne peut pas rester entre les mains de la mort, mais qui ressuscite.

“Dans l’intimité du Cœur de Jésus, il n’y a d’espace que pour l’amour, le don de soi, l’accueil de Dieu et de l’autre tels qu’ils sont”.

La Communauté Shalom dans sa spiritualité, adore le Cœur de Jésus qui est passé par la croix et qui est ressuscité. C’est ce Cœur débordant de vie trinitaire que touche Thomas, et qui lui fait expérimenter toute la puissance de la résurrection. La spiritualité de la communauté veut être un instrument de la puissance de la résurrection de Jésus pour le monde. C’est pour cela qu’en ce mois du sacré Cœur de Jésus, nous adorons ce Cœur qui est vainqueur de la mort. Non seulement de la mort de Jésus, mais la mort de Jésus qu’en assumant, a assumé la mort de chaque être humain. Chaque péché a été détruit de l’intérieur. Tous les péchés de l’humanité ont été détruits de l’intérieur car Jésus a aimé jusqu’au bout. C’est cette maison où nous adorons Le Père. C’est le temple véritable ou nous adorons Le Père en Esprit et en Vérité, qu’est devenu, selon l’évangéliste Saint Jean, le corps de Jésus. Dans ce corps de Jésus nous vénérons Son Cœur. C’est à dire, son intimité, où il n’y a d’espace que pour l’amour, le don de soi, l’accueil de Dieu et de l’autre tels qu’ils sont.

Nous retrouvons le Cœur ressuscité de Jésus dans l’eucharistie. C’est d’ailleurs très beau de voir que tout de suite après avoir adoré Jésus présent dans le Saint Sacrement lors de la fête Dieu, appelée aussi la fête du Très Saint Sacrement, l’Eglise, quelques jours plus tard, adore le Cœur Sacré de Jésus. Dans la Communauté Shalom, nous retrouvons le Cœur vivant de Jésus présent dans l’eucharistie. C’est là ou nous retrouvons le Cœur de Jésus vivant et ressuscité qui est passé par le croix. D’ailleurs toutes les expériences qu’a vécu Sainte Marguerite-Marie Alacoque ont principalement été vécues devant le Saint Sacrement. Cela nous donne une idée de l’intime union qui règne entre le mystère de l’Eucharistie et le mystère du Sacré-Cœur de Jésus.

Nous épousons volontiers, en tant que Communauté Shalom, l’union entre le mystère eucharistique et le mystère du Sacré Cœur de Jésus.

Daniel Ramos
Propos recueillis par comshalom


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *