Signification

Le TAU a la forme de la lettre grecque TAU (T) qui est une croix.

Saint François a reçu deux grandes influences pour son choix du TAU : celle des antonins et celle du Quatrième Concile du Latran. Saint François a repris le TAU et sa signification des antonins. Ces derniers avaient une communauté religieuse masculine, fondée en 1095, dont l’unique fonction était de prendre soin des lépreux.

Une grande croix était peinte sur leurs habits. François avait des relations très soutenues avec eux, parce qu’ils travaillaient à la léproserie d’Assise et à l’Hôpital de Saint Bras, à Rome, où François avait été hébergé.

François a découvert les antonins et leur symbole du TAU au début de sa conversion. Mais il a reçu une influence plus grande, qui a fait du TAU un symbole si cher à François et sa signature, du Concile du Latran. Les historiens admettent généralement que François était présent à ce Concile. Dans son discours inaugural, le pape Innocent III, commentant Ezéchiel (9,4) qui dit que les élus, les choisis seront marqués du signe du TAU (“Parcours la ville, parcours Jérusalem et marque d’un signe au front les hommes qui gémissent et qui pleurent sur toutes les abominations qui se pratiquent au milieu d’elle.”), explique que le TAU est la dernière lettre de l’alphabet hébreu et que sa forme dessine une croix, identique à celle du Christ avant que n’y soit fixée la plaque avec l’inscription de Pilate. Ainsi donc, tous ceux qui étaient marqués du signe de la croix devaient être épargnés et sauvés. Innocent III avait également déclaré que le Tau est le signe que porte sur le front quiconque assume la vertu de la Croix dans sa vie. Celui-là peut dire avec l’Apôtre: que la croix de notre Seigneur Jésus soit mon seul orgueil. Par elle, le monde a été à jamais crucifié pour moi et moi pour le monde.” (...) Soyez cependant maîtres de cette croix!

Soyez donc les champions du Tau!

Innocent III a terminé son discours par “SOYEZ DONC LES CHAMPIONS DU TAU!” François a fait sien ce signe de réforme, de renouveau. Il s’en sert de signature pour ses lettres. Il a fait du TAU son propre symbole, le symbole de son Ordre; il l’a peint sur les murs. Il en a eu une grande dévotion jusqu’à la fin de sa vie.

Le TAU représente tout simplement la CROIX. Les Conciles de l’Eglise ont été convoqués pour réformer l’Eglise, sa tête et ses membres. Par conséquent, le grand thème de la Réforme: Conversion personnelle, intérieure, constante et changement de vie. Ceux qui s’engageaient dans une conversion continue, une vie de pénitence constante, devaient être marqués du TAU.

Le TAU est pour François un signe de la certitude du salut; c’est le signe de l’uniersalité du salut et le symbole de la conversion continue.

Si vous acceptez d’être marqué du TAU ou d’utiliser le TAU, cela signifie que vous vous êtes engagé à vous convertir continuellement, ce qui constitue le thème de la Spiritualité Franciscaine. Non pas que vous vous êtes converti une fois pour toutes, mais que jour après jour, mois après mois, année après année, vous conservez votre regard fixé sur le Seigneur comme étant votre unique but, vous cheminez vers Lui d’un esprit indivisé (Lettre Ste Mary Margaret, oct. 1989).

Shalom

Le TAU est le signe des élus que Dieu appelle à exercer une mission. A l’exemple de François, nous en sommes conscients et nous voulons dire oui à cet appel, à cette élection de Dieu pour nous.

Nous portons une semence de saint François dans notre cœur en tant que vocation, en tant que communauté. C’est pour cela que le TAU est également pour nous et pour le monde un signe d’élection (Moysés Azevedo Filho, Revue Mana – sept/oct. 1990).

Dans la vocation Shalom, chaque élément du TAU a un sens particulier:

  • Il est en bois. Nous le confectionnons nous-mêmes, pour montrer que nous désirons vivre la pauvreté, dans l’Œuvre et de l’Œuvre (RVS); vivre ce que le Seigneur fait à travers nos mains, notre travail;
    • Il est suspendu par un cordon afin que nous nous souvenions que “tout passe. Dieu seul suffit.”, comme l’affirme sainte Thérèse, patronne de notre vocation;
    • Parce qu’il a été adopté par saint François, c’est un signe de l’importance de ce saint pour nous qui avons la vocation;
    • Le mot hébreu “SHALOM” y est gravé pour signifier que la Paix dont nous cherchons à être les ministres et les disciples, est la Paix en plénitude, dans le sens hébreu du terme;
    • Le mot “SHALOM” écrit sur la croix (TAU) signifie, pour nous, que la Paix est Jésus;
    • “SHALOM” est pyrogravé sur le TAU comme écrit par le feu, symbolisant le choix irréversible de Dieu pour nous, ainsi que le fait que la vocation est gravée par le feu sur nos cœurs;
    • A chaque fois que nous enlevons ou que nous mettons le TAU, nous l’embrassons en disant: “Merci Seigneur de m’avoir choisi”.

Extrait du livre “En priant avec la Bible et saint François d’Assise”, de Jussara Lima Dias, Communauté Catholique Shalom. Ed Shalom [en portugais].