Shalom

Seul l’amour peut transformer

21 jeunes et adultes se sont réunis du 1er au 12 février de cette année, à Bogota, en Colombie, pour une nouvelle Expédition Missionnaire dans le cadre du Programme de Volontariat de la Communauté Shalom.

« Seul l’amour peut transformer les choses … Vous, les jeunes, Vous êtes le présent ! vous n’êtes pas l’avenir de Dieu : Vous les jeunes, Vous êtes l’heure de Dieu », a déclaré le pape François lors de la Journée Mondiale de la Jeunesse 2019 au Panama. Motivés par cet amour venant de Dieu et désireux de répondre à l’envoi missionnaire reçu aux JMJ, 21 jeunes et adultes se sont réunis du 1er au 12 février de cette année, à Bogota, en Colombie, pour une nouvelle Expédition Missionnaire dans le cadre du Programme de Volontariat de la Communauté Shalom. Un tel programme rassemble des personnes qui ont à cœur le désir de servir les autres, en particulier les pauvres. Il a déjà été réalisé à Madagascar, au Cap Vert, sur l’île amazonienne de Chaves et à présent en Colombie.

Des personnes venues de divers endroits du Brésil et de l’Uruguay ont participé à l’expédition, des missionnaires de la Communauté de Vie, d’Alliance, des jeunes de Shalom et des personnes qui n’ont pas participé à nos groupes de prière mais qui souhaitaient se joindre à ce service aux plus nécessiteux sur le plan matériel et spirituel. De plus, les jeunes et les familles qui font déjà partie du projet de radiodiffusion Shalom, qui existe à Bogotá, ont participé à l’organisation et aux activités proposées ces jours-ci.

Activités de l’expédition

Le calendrier de l’expédition était très riche et intense. Les participants ont eu des moments de contact avec la culture locale, comme pendant la « Noche Colombiana », un moment de prière et de fraternisation que les volontaires ont vécu avec les Colombiens qui les accueillaient, en testant leur cuisine et en interagissant avec des danses et des chansons typiques du pays. Les premiers jours, il y avait aussi des moments dédiés pour découvrir les charmes de la ville de Bogota. Cette grande métropole d’environ 10 millions d’habitants est pleine de beaux endroits comme la colline de Monserrate, sur laquelle se trouve le sanctuaire de la Vierge Marie qui porte le nom de la colline et offre une vue magnifique sur toute la ville, ou comme la cathédrale et les belles églises de l’époque coloniale situées dans le quartier de Candelaria. Mais tout cela n’était pas l’essentiel. L’expédition a offert des temps forts de service aux plus pauvres, au cours desquels les volontaires ont pu vivre l’expérience de sortir d’eux-même pour toucher la douleur de chacun avec respect et amour, une véritable expérience qui transforme non seulement la vie des personnes aidées mais aussi celle de ceux qui aident.

Visites aux personnes sans abri et malades

Comme exemples de ces moments si précieux, nous pouvons mentionner la visite aux habitants des rues du quartier du Bronx : les participants pouvaient offrir des petits-déjeuners puis des déjeuners, en regardant dans les yeux chaque « miserito » ; c’est ainsi que se font appeler ceux qui se trouvent dans cet état d’indigence. C’était l’occasion de toucher la douleur de l’humanité qui, à cet endroit, prenait un visage, et de connaître la vie de ces frères, dont beaucoup étaient dans le monde de la drogue ou du crime, mais qui avaient reçu l’annonce qu’ils étaient aussi aimés de Dieu, concernés par sa miséricorde.

Une autre action a été la visite à l’hôpital cancérologique de la ville, où, de chambre en chambre, d’une aile à l’autre, il était possible de parler et de réconforter ceux qui souffraient de la maladie, non seulement avec eux mais aussi avec leurs proches, ceux qui les aident à porter leurs croix. En outre, des volontaires de l’expédition ont pu se familiariser avec le travail de l’Église auprès d’enfants nécessiteux dans le quartier de Paraíso, une région très pauvre et peuplée « d’oubliés » à la périphérie de cette immense ville. Ils ont visité la crèche et le centre sportif et social du quartier. Au cours de l’interaction avec les enfants, ils ont été charmés par la pureté de ces jeunes, vivant dans un environnement pauvre et hostile, mais ne perdant pas leurs rêves et leurs yeux étincelants.

« Vuelve a empezar”

L’expédition s’est conclue par une retraite «Vuelve a empezar» (recommencer), un séminaire de vie dans l’Esprit Saint, qui fut un grand cadeau pour le peuple, offrant plus que du pain matériel ou de la solidarité humaine, mais une véritable expérience de l’Amour de Dieu qui peut tout guérir et transformer. Des dizaines de Colombiens, de jeunes, d’adultes, de familles ont participé à la retraite … Des personnes qui sont venues avec la soif de Dieu et dont la vie a été transformée par l’action du Saint-Esprit. La retraite s’est déroulée dans la paroisse Saint-Jérôme Émiliani et la messe de clôture a été présidée par l’évêque auxiliaire de Bogota, Monseigneur Luis Manuel Ali, qui, comme le pape l’a fait aux JMJ, a envoyé tout le monde poursuivre le service aux plus démunis, de sorte que cette expérience ne soit pas un service de quelques jours, mais que nos vies, la mienne, la tienne, devienne une expédition missionnaire continue, nous rendant plus attentif à la souffrance de notre prochain.

 

Daniel Chagas

Traduction: Maylis Vigoureux


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *